Accueil du site > Votre Commune > Un peu d’Histoire > Athies où tournent les moulins

Mairie d'Athies - site officiel

Mairie d'Athies - site officiel
Site officiel de la commune d’Athies (62)

Athies où tournent les moulins


Athies , où tournent les Moulins

-  A l’origine , la commune d’Athies s’appelait DE ATHEAE, mot tiré du bas latin qui veut dire Cabane ce qui indique qu’autrefois c’était une région du marais avec des cabanes sans doute de pêcheurs ou de tourbiers.

-  En 653 , le village a été donné par le Roi Thierry à L’Abbaye de Saint-Vaast. De toute ancienneté, la cure d’ATHIES a été desservie par un religieux de Saint-Vaast, résidant sans doute à la ferme d’Hervin.

-  Au temps de Philippe d’Alsace, en 1212 et 1239 , des contestations très vives s’élevèrent entre les villages d’ATHIES et d’ANZAING au sujet de la jouissance de pâturages prétendus communs.

-  En 1493 , le village fut pillé et brûlé par les soldats allemands de la garnison d’ARRAS.

-  Au mois de juillet 1654 , lors du siège d’ARRAS par les espagnols, le comte de FUENSALDAGNE pris ses quartiers entre ATHIES et SAINT-LAURENT-BLANGY.
Les Français conduits par le Maréchal de la Ferté tentèrent à plusieurs reprises de forcer les lignes espagnoles. Finalement, ils réussirent qu’à la faveur d’un incendie qui prit dans le camp espagnol.

- ATHIES, aussi loin que l’on peut remonter dans le temps par les documents, a presque toujours été Seigneurie de l’Abbaye Saint-Vaast d’Arras, très puissante, qui possédait tout, autour d’Arras et à ATHIES même, de nombreuses fermes et des revenus considérables. Il existait également une baronnie laïque, dite "baronnie de Saint-Vaast" qui devait foi et hommage à l’Abbaye de Saint-Vaast.
En 1713, cette baronnie appartenait aux Palisot d’Artois. Noël-Albert Palisot, chevalier d’ATHIES et seigneur de Mingoval, conseiller du Roi, receveur général de ses domaines et provinces de Flandre, Artois et Cambrésis, prêta hommage et foi dans l’Abbaye de Saint-Vaast pour sa baronnie d’ATHIES.

- Le château se dressait à l’endroit qui s’appelle actuellement "la Baronnie".
L’ancienne église qui existait avant la guerre 1914-1918 avait été construite en 1786 juste avant la Révolution Française. Alors que beaucoup d’églises ont été construites sous la Révolution, l’église d’ATHIES qui était neuve fut épargnée.

- Le village d’ATHIES qui fut envahi à plusieurs reprises au cours des siècles (Espagnol au XVII e) fut complètement détruit en 1914-1918.

Armoiries d’ATHIES

Blason

- La confection d’armoiries remonte au XIIème siècle. Elles permettaient de distinguer les chevaliers de divers camps sur les champs de bataille et de tournoi.

- Tout dans les armoiries est symbole comme dans les arts du Moyen-Age en général. Les couleurs le sont :
* vert de l’honneur
* rouge de la vaillance et du courage ; couleur royale par excellence
* blanc de la pureté
* bleu de la loyauté et de la justice

- Les représentations sont aussi symboles : homophonie avec le nom de l’individu (un Duchâteau prendra une tourelle) ou rappel des vertus auxquelles chacun est attaché (une pensée par exemple pour tel qui a le culte du souvenir).

- Le blason n’est donc que symboles, mais répond aussi à des règles strictes, dites héraldiques. On ne met jamais de l’émail (or et argent) sur un émail, ni couleur (azur, gueules, sinople, sable) par exemple.

- On a réuni pour le blason d’ATHIES dans le même blason avec un écartelé, l’ancien seigneur ecclésiastique (l’Abbaye Saint-Vaast) et la baronnie laïque qui coexistaient l’un et l’autre à la veille de la "gueules" ("gueules" = rouge).
Celles des Palisots sont "d’azur, au chevron d’or, accompagné en chef de 2 fleurs de pensées d’or tigées et feuillées et d’un lys d’argent tigé de même. Il a été ajouté d’une couronne de feuilles de chêne (symbole de pérennité) avec la croix de guerre..

Le blason d’ATHIES, fait désormais partie d’un Armorial des communes du Pas-de-Calais.


Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace abonné | Administration
Nombre de visites depuis le 5 novembre 2007 : 256266
Un site Internet réalisé par EMILE-WEB