Accueil du site > Votre Commune > Situation géographique

Mairie d'Athies - site officiel

Mairie d'Athies - site officiel
Site officiel de la commune d’Athies (62)

Situation géographique

Dernier ajout : jeudi 9 août 2007.

  • Les données de géographie

    Localisation S’étendant sur 434 hectares, la commune d’Athies est établie en bordure de la Scarpe après que celle-ci, plus à l’Ouest, ait traversé Arras puis Saint-Laurent-Blangy.
    Constituant ainsi un faubourg de la capitale de l’Artois, elle participe de son aire d’influence et, à ce titre, fait partie de sa communauté urbaine. A l’écart des grands axes qui relient la préfecture à l’infrastructure autoroutière du département (l’A1 de Paris à Lille et l’A26 qui longe la frontière belge), Athies a (...)

    lire la suite
  • Le paysage communal

    Le paysage naturel
    L’activité humaine et notamment agricole, exercée dans l’arrageois depuis des siècles, a conduit à la définition de grandes entités paysagères exprimant directement la structure géomorphologique du site. Ainsi le couvert végétal reflète les différentes natures du sol affleurantes du fait des variations topographiques.
    La vocation agricole d’Athies est attestée par l’importance de la surface du territoire exploitée (environ 87%) au regard des parties urbanisées et des surfaces boisées, (...)

    lire la suite
  • La géographie humaine

    La présente analyse prend en compte l’évolution démographique entre 1962 et 1999. Cependant , le dépouillement exhaustif du dernier recensement n’ayant pas été effectué, certaines données sociétales datent de 1990. Par ailleurs, certains éléments comparatifs sont issus du PLH de l’arrageois élaboré par le SESDRA. La population En 1999, Athies dénombrait une population de 930 habitants, sans double compte. Ce chiffre exprime une diminution de quarante habitants sur la dernière décennie (environ 4% de (...)

    lire la suite
  • La situation économique

    L’activité agricole d’Athies consiste dans la culture des terres du plateau et des coteaux ainsi qu’en exploitant des pâtures du vallon par l’élevage de bovins. Au recensement général agricole de 1988, les 7 exploitations communales encore en activité utilisaient 217 ha de cultures et de pâtures et disposaient d’un cheptel de 104 bovins, dont 63 vaches laitières.
    Mais l’agriculture communale n’a pas échappé au mouvement de diminution des emplois constatés dans l’Artois et dans la région.
    Même si (...)

    lire la suite


Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace abonné | Administration
Nombre de visites depuis le 5 novembre 2007 : 267391
Un site Internet réalisé par EMILE-WEB